Sélectionner une page

C’est la voix d’Yves Garric, le journaliste qui a écrit dans Centre Presse, puis est passé aux nouvelles, à l’écriture de pièces de théâtre, et à la réalisation de documentaires.

La voix à entendre dans Dissonances, nombre d’entre vous, si vous résidez en Occitanie, vous la reconnaitrez :  un timbre sonore entendu pendant deux décennies sur les ondes de Radio France, ou lors du rendez-vous quotidien avec le journal télévisé de France Région 3.

Le fil conducteur de l’émission est le regard que porte ce journaliste sur les petites gens, les héros ordinaires  du quotidien, ceux qui passent entre les mailles des filets médiatiques.

Pendant des années, Yves Garric a tendu son micro à ceux qui se battaient contre l’armée sur le Larzac, pour y défendre leur terre, mais aussi une autre idée de la vie ; il a accompagné, dès ses débuts, les balbutiements de la lutte contre les OGM, les premiers pas du mouvement altermondialiste, la montée en puissance de la Confédération Paysanne, et bien d’autres choses.

Dissonances tient à vous faire découvrir un homme de son temps, qui depuis quarante ans braque les projecteurs sur ceux qui ne baissent pas les bras, ces femmes et ces hommes ordinaires, qui ont fait le terreau de son engagement.

Yves Garric sur Wikipédia

Le site d’Yves Garric

Les Editions Fleurines

Bernard Cauhapé

Habillage sonore:

  • Mimile, de Maurice Chevalier, interprété par Georges Brassens (1953)
  • Le Larzac , Dominique Loquais
  • La censure, Henri Tachan
  • Il file, Le Macarel Show (Bernard Cauhapé, JS Savignoni, Wally, P. Romasko)
  • All you fascists bound to lose – Woody Guthrie
  • Suite n°1en sol majeur, JS Bach
  • On lache rien, HK & les Saltimbanks
  • La musique du générique est deZaragraf 
Share This