Sélectionner une page

Le 27 septembre 1941, sur le marché de Millau, cinq personnes sont arrêtées par la Police millavoise pour distribution de tracts antifascistes.

Sur ces 5 personnes, il y a le grand-père et le père de Jacques Noyrigat.

Invité au micro de Dissonances, Jacques nous raconte des parcours de vie hors du commun, évoquant ainsi son grand-père Louis, l’anarchiste au foulard noir, mutin de la mer Noire en 1919, un des fondateurs du Parti Communiste aveyronnais en 1921, éternel rebelle entre les deux guerres, puis arrêté à Millau pour activité de résistance et condamné à 5 années de prison avant d’être déporté au camp de concentration de Dachau.

L’autre Louis, le père de Jacques, résistant aussi, recherché par la Police de Vichy, ira combattre aux côtés des maquisards cévenols où il croisera l’écrivain Jean Pierre Chabrol ….

Quant à sa mère, Odette ,elle n’est pas en reste, et, résistante aussi, arrêtée par la police française, terminera la guerre dans l’enceinte du camp de concentration de Ravensbruck…..

Un récit tendre et émouvant conté par Jacques Noyrigat qui nous conduira des années 20 jusqu’à aujourd’hui, nous faisant revivre une sacrée tranche de vie dont les combats du passé résonnent encore avec l’actualité d’aujourd’hui….

Emission diffusée sur Radio St Affrique.

Habillage musical :

– Les anarchistes, de Léo Ferré, par Nilda Fernandez ;

– La java des bombes atomiques, de Boris Vian, par Bernard Lavilliers,

– En el pozo Maria Luisa, traditionnel espagnol, par Gibelurdinek .

Share This